kerel

Climatologie

 
                                      La pluie noie les baleines des parapluies, je m'en remets
                                                                A des syllabes arabes dans un livre, fragile étincelle
                           Qui tournoie autour des statues latines, dans les parcs Cicéron se répand
                   En citations savantes pour écoliers fugueurs. Je traversai le pont Mirabeau
                Délayé comme un brouillard londonien ; les tours de la City bouchent l'horizon vert olive
                                   Et la Bourse coule dans une gouache de Turner. J'ai joué avec les lettres exotiques
                                      Pour une terrasse socialiste sous les eucalyptus : nous sommes des Européens
                         Transis par une puissante flache ardennaise. Un ciel lavé par une chaude pluie torrentielle
                                       S'écaille au-dessus de Tanger polaire, quand l'orchestre rejoue la bande-son
                                    D'un film post-colonial tourné à Ouarzazate : pour un thé au Sahara, je donne un baiser bleu
                                                                                           Dans un champ de légumes au bord de l'oued Désir.

E-mail